Questionner le vécu psychologique durant l’épidémie

Nous proposons un modèle permettant d’expliquer l’évolution du vécu psychologique des personnes, au regard de la durée du confinement. Les antécédents psychosociaux, les médiateurs psychologiques seront autant de déterminants dans l’explication de cette évolution. 

Plusieurs temps d’évaluation sont à l’œuvre afin de vérifier l’évolution de l’état psychologique de la personne : (T1) confinement actuel [avril 2020] ; (T2) sortie du confinement [mai-juin 2020] ; (T3) 4 mois après la fin du déconfinement [octobre-novembre 2020]. 

Le protocole est constitué de trois questionnaires déposés en ligne (via Lime Survey) adressés aux mêmes individus, dont la première vague (T1) a été diffusée sur les réseaux sociaux et dans la presse. Ce protocole est enregistré au Registre du DPO (délégué à la protection des données / Data Protection Officer) de l’Université Toulouse 2 Jean Jaurès, avis n°202004011502 ; et fait office d’une validation par le Comité d’Éthique de la Recherche de l’Université de Toulouse, avis n°2020-270.

Les questionnaires portent notamment sur :
1) les caractéristiques sociodémographiques ;
2) les comportement et ressentis actuels vis-à-vis des recommandations émises par le gouvernement ;
3) les représentations de la maladie, de l’épidémie et du confinement (adaptation de l’IPQ-R, Moss-Moris & al. 2002) ;
4) l’anxiété état et trait (STAY de Spielberger, 1983) ;
5) la détresse psychologique (IDPESQ de Preville & al., 1995) ;
6) l’isolement perçu (UCLA Loneliness Scale, Russel & al., 1978) ;
7) la régulation émotionnelle (DERS-F, de dan Glauser & Scherer, 2013) ;
8) l’exposition aux conduites à risque ;
9) ressenti à propos de la qualité de vie, sommeil, relations sociales ;
10) La sévérité des symptômes du stress aigu post traumatique (SARSQ, de Cardena, Kooper, Classen et Spiegel , 2000).

(Mise à jour) Au regard de la poursuite de la crise sanitaire, deux autres temps seront envisagés : à la fin du second confinement, et plusieurs mois plus tard.

L’équipe du CERPPS coordonne cet aspect du programme EPIDEMIC.



Citer ce billet
sordes florence (2020, 19 octobre). Questionner le vécu psychologique durant l’épidémie. Covid-19 et conséquences du confinement de la population. Consulté le 19 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/og4l